Err

| Accueil | Compte | Contact | Blog | 04.50.45.38.63 du mardi au samedi de 10h a 19h |
Votre herboristerie depuis 1983

Huile essentielle Myrte rouge BIO 10ml

(Code: 1/908)
Euro Santé Diffusion
10,40 EUR

Livraison à partir de 3,50€, et offerte à partir de 79€

France métropolitaine et Monaco

Paiement sécurisé CB & PayPal
CB, chèques, Mastercard

Parrainage
Parrainez vos proches, et recevez des réductions !

-5% dès 100€ d'achat
et -7% pour 200€ et plus !

La prise de compléments alimentaires ou de tisanes, ne se substitue pas à une alimentation variée et équilibrée et à un mode de vie sain. Tenir hors de portée des jeunes enfants. Ne pas dépasser la dose recommandée.

Myrtus communis L. myrtenylacetatiferum - rameaux

Il existe deux types de myrte : le vert, originaire de Corse, et le rouge, originaire du Maroc. C'est un petit arbrisseau toujours vert, typique du bassin méditerranéen.
L'huile essentielle de myrte rouge est riche en acétate de myrtényle, une molécule qui lui confère des propriétés décongestionnantes veineuses, lymphatiques et prostatiques. Elle sera utile dans tous les problèmes de pléthore vasculaire (hémorroïdes, varices, migraines par excès de sang...).
C'est également une puissante antispasmodique, utile en cas de toux sèches, dont celles causées par l'arrêt du tabac.

L’huile essentielle de myrte rouge est connue en traitement d’appoint comme :
• décongestionnant veineux et lymphatique
• antispasmodique.

Contre-indications : cette HE ne présente pas de toxicité aux doses physiologiques. Les femmes enceintes et allaitantes de moins de 3 mois, et les enfants de moins de 3 mois peuvent l'utiliser mais de manière très diluée sur la peau, ou en diffusion. Chez toutes les autres personnes, elle peut s'employer en application cutanée (en la diluant dans un peu d'huile végétale), en ingestion, en diffusion ou en inhalation. Comme pour la majorité des huiles essentielles, les personnes asthmatiques et épileptiques seront vigilantes.

Les huiles essentielles Phytofrance sont garanties 100 % pures et naturelles.

Présentation : Flacon compte-gouttes de 10 ml.

Pour tout savoir sur les précautions d'emploi des huiles essentielles, référez-vous à notre fiche découverte "Quelques précautions à connaître sur les huiles essentielles avant de les utiliser". En cas d'hésitations ou de questions supplémentaires, n'hésitez pas à nous contacter par mail ou téléphone, nous serons ravis de vous aider !
  1. • monoterpènes : alpha et betapinène, myrcène, paracymène, terpinolène
    • sesquiterpènes : alphacopaène, betacaryophyllène, alphahumulène, deltacadinène
    • alcools monoterpéniques : linalol, terpinène-1-ol, alphaterpinéol, myrténol, géraniol
    • esters aliphatiques : 2-méthylpropionates de myrtényle et de géranyle
    • esters monoterpéniques : acétates de linalyle, de bornyle, de terpényle, de myrtényle, de cis-myrtanyle, de trans-carvyle et de géranyle
    • oxydes terpéniques : 1,8-cinéole, caryophyllène oxyde
    • aldéhydes terpéniques : myrténal.
  2. Usage externe
    • contre les hémorroïdes : diluer l'huile essentielle de myrte rouge + lentisque pistachier + hélichryse à 2% dans une huile végétale de calophylle et appliquer localement 2 à 3 fois par jour jusqu'à disparition.
    • contre les varices : diluer les HE de myrte rouge + lentisque pistachier + cèdre de l'Atlas dans un peu d’huile végétale de calophylle ou macadamia (dilution à 10%) et masser les jambes du bas vers le haut pendant 20 jours, puis faites une pause d'1 semaine, et reprenez ainsi jusqu'à disparition.
    • contre les toux chez l'enfant dès 3 ans et l'adulte : 1 goutte d'HE de myrte rouge dans 4 gouttes d'huile végétale au choix, à appliquer sur le thorax et le haut du dos. Renouveler l'application 4 fois par jour pendant 10 jours.
  3. Hygiène de vie et alimentation
    Pour les personnes qui souffrent de jambes lourdes, il est traditionnellement recommandé: • de privilégier les légumes verts et rafraîchissants comme les concombres • d’éviter les aliments liquides acides et fermentés comme le vin blanc, le vinaigre, la bière et les jus de fruits acides (tomates, agrumes, ananas) • d’éviter les épices piquantes comme le piment, la moutarde, le gingembre frais, l’ail et l’oignon crus • d’éviter les bains de soleil et les expositions aux sources de chaleur vive.