Err

| Accueil | Compte | Contact | Blog | 04.50.45.38.63 du mardi au samedi de 09h30 à 19h |
Votre herboristerie depuis 1983

Sitopaladi poudre 100g

(Code: 1/3888)
Samskara
Shopping Satisfaction
12,50 EUR
Avis clients
Shopping Satisfaction
 5/5
Toujours aussi satisfaite.
Sylvia G.
Shopping Satisfaction
 5/5
Un e cure toujours agréable pour le système digestif.
Sylvia G.
Shopping Satisfaction
 4/5
Bon produit.
Séverine E.
Shopping Satisfaction
 5/5
Tres bien
.
Leila B.
Shopping Satisfaction
 4/5
4.
Eliane C.
Shopping Satisfaction
 5/5
Très bon produit.
Catherine M.
Shopping Satisfaction
 5/5
//.
Louise Danielle B.
Shopping Satisfaction
 4/5
Attention l'emballage f=a tendance à laisser sortir la poudre.
Aude V.
Shopping Satisfaction
 4/5
Bon produit, je prends quotidiennement de l'eau de triphala sur indication de ma thérapeute en médecine ayurvédique.
Je note un inconvénient en ce qui concerne l'emballage, je trouve que ce packaging ne convient pas pour les formules en poudre qui ont une forte tendance à s'y colmater, certainement par manque d'étanchéité. j'y préfère les flacons en verre..qui sont aussi recyclables.
Christiane B.
Shopping Satisfaction
 5/5
Bon produit de qualité.
Celine A.

Livraison à partir de 3,50€, et offerte à partir de 79€

France métropolitaine et Monaco

Paiement sécurisé CB & PayPal
CB, chèques, Mastercard

Parrainage
Parrainez vos proches, et recevez des réductions !

-5% dès 100€ d'achat
et -7% pour 200€ et plus !

La prise de compléments alimentaires ou de tisanes, ne se substitue pas à une alimentation variée et équilibrée et à un mode de vie sain. Tenir hors de portée des jeunes enfants. Ne pas dépasser la dose recommandée. Photos non contractuelles.

Sitopaladi est une formulation traditionnelle ayurvédique mentionnée dans plusieurs textes classiques de l’Ayurveda (Sahasrayogam, Yoga Ratnakara, Bhaisajya Ratnavali…). Il contient sucre ayurvédique (Sharkara), bambou (Vamsa Rochana), poivre long (Pippali), cardamome (Ela) et cannelle (Tvak). C’est une formulation bénéfique pour divers maux : fièvre (Jvara), toux (Kāsa), désordres digestifs (Agnimāndya), aversion pour la nourriture (Arocaka), sensations de brûlures dans la paume des mains et la plante des pieds (Hasta pāda dāha), névralgie intercostale (Pārśvaśūla), engourdissement de la langue (Suptajihvatva), asthme provoqué par le dosha Pitta (Pittaja śvāsa). Il peut être consommé seul, mélangé à du miel, ou à 1 part de ghee pour 2 parts de miel.

Présentation
Boite de 100g de poudre.
  1. • Sharkara (Saccharum officinalis jus séché)
    • Vamsarochana (Bambusa bambos)
    • Pippali (Piper longum)
    • Cardamome (Elettaria cardamomum)
    • Cannelle (Cinnamomum zeylanicum).
  2. • Pour un transit harmonieux : 1/2 cuillère à café pur ou mélangé à 1 part de ghee pour 2 parts de miel 1 à 2 fois par jour. Déconseillé aux femmes enceintes.
  3. La digestion est un processus complexe de transformation des aliments en nutriments assimilables et utilisables par l’organisme pour son fonctionnement et sa régénération.

    Voici quelques conseils simples et de bon sens
    • Choisir des aliments de saison, frais, sans produits chimiques
    • Varier les saveurs, les couleurs, les recettes
    • Prendre le temps de cuisiner et de savourer ses repas, bien mastiquer
    • Écouter son appétit
    • Apprendre à reconnaître ses besoins et à faire la différence avec ses envies.

    La digestion et ses étapes
    ou comprendre le pourquoi des conseils simples et de bon sens

    1ère étape : la bouche
    Pas de bonne digestion sans bonne mastication ! La mastication permet
    • de broyer les aliments
    • de les impréger de salive riche en enzymes digestives
    • de transmettre au cerveau les informations nécessaires à la synthèse des enzymes indispensables pour une bonne digestion des aliments ingérés.

    2ème étape : l’estomac
    Pas de bonne digestion sans bonne fonction "mixeur" !
    Les aliments sont réduits en bouillie onctueuse pour faciliter l’action des enzymes digestives.
    • les aliments ne doivent être ni trop liquides, ni trop secs
    • un peu d’espace est nécessaire pour que le "mixeur" fonctionne bien : remplir l’estomac au 3/4 maximum de sa capacité.
    • l’énergie de mouvement nécessaire pour cette fonction est la même que celle de l’énergie musculaire : éviter les efforts musculaires immédiatement après les repas.

    3ème étape : le duodénum, l’intestin grêle
    Pas de bonne digestion sans bonnes sécrétions enzymatiques, en quantité et en qualité
    • privilégier les aliments pour lesquels vos fonctions enzymatiques sont efficaces.
    Pour les personnes de constitution Pitta (ceux qui ont la fringale en se levant le matin, qui ont toujours chauds et qui ont facilement des diarrhées), les saveurs douces, amères et âpres sont à privilégier, les saveurs acides, piquantes et salées doivent être limitées : en bref, privilégier les céréales, les légumes, les légumineuses, les fruits, les produits laitiers non gras ou fermentés, le poisson d’eau douce, les viandes blanches, limiter le gras, les sauces, le piment, l’ail cru, les viandes rouges, l’alcool, le vin blanc et la bière. 3 repas copieux par jour, beaucoup de crudités. Mot-clé : convivialité.
    Pour les personnes de constitution Kapha (ceux qui adorent manger mais n’ont jamais faim, qui grossissent facilement, qui ont des selles lourdes mais pas toujours quotidiennes), les saveurs âpres, amères et piquantes sont à privilégier, les saveurs douces, acides et salées doivent être limitées. En bref, privilégier les légumineuses, les légumes, les céréales colorées (maïs, seigle, sarrasin), les fruits âpres et peu sucrés, les viandes blanches, le poisson, les épices, limiter les produits laitiers, le gras, les sauces, les douceurs, les viandes grasses, les céréales collantes (blé, riz rond). 2 repas par jour. Un peu de crudités. Mot-clé : frugalité.
    Pour les personnes de constitution Vata, (ceux qui sont nerveux, maigres et ont du mal à prendre du poids, avec un appétit variable et irrégulier, des éliminations peu abondantes) les saveurs douces, acides et salées sont à privilégier, les saveurs amères, âpres et piquantes doivent être limitées. En bref, privilégier les céréales, les légumes ronds et cuits, les fruits sucrés et nourrissants, les produits laitiers, la viande, le poisson, les douceurs. Limiter les légumineuses, les crudités, le piment, les alcools forts, le thé et le café. 4 à 5 petits repas par jour. Mot-clé : régularité.
    • associer des épices digestives selon sa constitution
    Pitta : cumin, curcuma, coriandre, cardamome, carvi noir, fenouil, menthe, persil, cerfeuil, romarin
    Kapha : poivre, gingembre, pippali, piment, ail cru, oignon cru, cannelle, girofle, laurier, thym, origan, curcuma, cumin
    Vata : asafoetida, cèleri sauvage, ajmoda, cardamome, curcuma, fenouil, cannelle, pippali, anis vert
    • respecter ses habitudes alimentaires et culturelles. Lorsqu’on découvre un nouvel aliment, le consommer en petite quantité la première fois, et augmenter progressivement.

    4ème étape : le côlon
    Pas de bonne digestion sans bonne flore intestinale et sans bonne élimination !
    La muqueuse intestinale doit laisser entrer les molécules nécessaires à la survie de l’organisme et en même temps empêcher l’entrée des molécules "ennemies". La santé de son écosystème est essentielle à la santé "tout court"
    • consommer quotidiennement des fibres naturelles (céréales complètes, légumineuses, fruits et légumes) et du beurre clarifié pour assurer une bonne nourriture à la flore microbienne bénéfique et une élimination quotidienne satisfaisante
    • renforcer la flore microbienne bénéfique en consommant des fruits et légumes bio non épluchés ou en faisant des cures régulières de probiotiques
    • si nécessaire renforcer les parois intestinales avec des cures régulières de L-glutamine, acide aminé essentiel à la santé des muqueuses
    • veiller à éliminer quotidiennement
    • faire une cure ayurvédique avec des soins côloniques nettoyants et régénérants tous les 4 ou 5 ans

    5ème étape : la digestion secondaire
    Après assimilation, les nutriments sont dirigés vers les tissus qui en ont besoin pour leur fonctionnement ou leur régénération.
    Cette fonction est essentiellement assurée par le foie.
    les épices digestives comme le poivre, le gingembre et le curcuma améliorent ces fonctions digestives secondaires.
    Des extraits de plantes comme l’artichaut, le chrysantellum americanum, le desmodium, le chardon marie, le romarin, l’extrait de bourgeons de genévrier soutiennent la régénération hépatique.
    Penser à inclure régulièrement ces plantes et épices dans les tisanes et les aliments.

    6ème étape : la détoxication hépatique et rénale
    Des molécules toxiques sont fabriquées tout au long des processus biologiques complexes ou peuvent pénétrer dans l’organisme. Il est impératif d’assurer leur élimination : par les urines, les selles, la sueur et toutes sécrétions excrétoires (cires, mucus, etc...)
    • boire régulièrement, à petites gorgées, de l’eau plate naturelle à température ambiante
    • faire des cures saisonnières de détoxination avec des extraits de plantes dépuratives et de drainage hépato-rénal (aubier de tilleul, pissenlit, bouleau, sève de bouleau...)
    • consommer des fruits et légumes riches en anti oxydants, nutriments qui favorisent les détoxications.